Et si …. Je parlais de moi

J’ai toujours voulu travailler avec les enfants, de participer au commencement…. Je ne sais pas très bien pourquoi mais ça a toujours été une évidence. Issue d’une famille nombreuse et ayant une maman Assistante maternelle, il est vrai que les enfants, je connaissais bien.

En creusant un peu, je me dis que le film « Mary Poppins », que j’ai regardé en boucle et en boucle (il ne vaut mieux pas savoir combien de fois !!!), n’y est pas pour rien. Cette idée d’une nounou qui apporte de la poésie, du rêve, de la joie de vivre et de la légèreté dans cette famille qui voit la vie un peu trop sérieusement, c’est exactement ce dont je rêvais (même si c’est disney qui l’a fait).

Et puis, lors d’un stage en relais assistantes maternelles, j’entends l’éducatrice dire à un enfant : « tu as le droit de pleurer ». Ça a été une révélation, j’avais trouvé ma voie!!!

Après des études passionnantes autour de la psychologie de l’enfant, de la bienveillance, de la créativité, de la communication, de l’éveil, j’avais appris énormément et, surtout j’avais appris à travailler sur moi et à me remettre en questions, ce qui est la base pour l’accompagnement de l’enfant et de sa famille.

En 2010, me voilà officiellement Educatrice de jeunes enfants, pleine de bonnes intentions et prête à mettre en pratique les valeurs « idéales » que j’avais pour la petite enfance. Sauf que comme tout idéal, lorsqu’il se confronte à la réalité, il en prend un coup.

Après deux années de remplacements, où parfois je ne restais qu’un jour et d’autres fois où j’ai beaucoup appris (petite pensée pour une chouette directrice de la presqu’île de rhuys), j’ai enfin obtenu un CDI, le « Graal » lorsque l’on est remplaçante.

La crèche dont je tairai le nom (tout droit sorti d’un conte de Perrault) est une entreprise qui crée des crèches dans toute la France et commercialise des « berceaux » aux entreprises. Vu comme ça, déjà, ça ne donne pas très envie, mais bon, ils ont un beau projet et c’est un CDI, donc autant tenter.

Je crois que si j’avais su ce qui m’attendait, je n’y aurai jamais mis les pieds et j’aurai fui le plus loin possible (je pourrais vous en parler des heures, notamment de leur politique de management). Malgré des taux d’encadrement totalement illégaux, j’y ai tenu deux ans (je suis plutôt fière de moi), grâce à l’équipe et aux familles. Car oui, malgré des conditions de travail pitoyables, j’ai accueilli des enfants adorables, avec des parents supers, avec qui une chouette relation s’est tissée tout au long de ces deux années. Mais bon, au bout de deux ans, l’épuisement était tel qu’il a fallu prendre une décision et penser à soi (malgré la culpabilité de laisser les collègues et les enfants dans ces conditions). Ça a été la plus belle décision que j’ai prise. Même si démissionner est une prise de risque, cela m’a permis de me recentrer sur moi, mes besoins et de prendre conscience que rien n’arrive par hasard et qu’il était temps de penser ma vie autrement.

La vie, tiens, m’a, par la suite, montrer que j’avais fait le bon choix, en mettant sur mon chemin des personnes bienveillantes : un amoureux extraordinaire tout d’abord et des « employeurs » au top. Pour moi, c’est fini la crèche, je fais de la garde à domicile. Je suis passée d’une section de 20 enfants à une enfant (adorable par ailleurs !!!), qui a des parents bienveillants et à l’écoute (de leur fille et des autres).

C’est boostée par ces rencontres que l’aventure de Mam’zelle rêve a commencé. Et si ses rêves, elle les réalisait……

 

Et si ….. Je créais un blog :

Après vous avoir achevé avec le premier article (en même temps, on a si peu l’occasion de parler de soi), je vais essayer de faire plus court (promis, je vais essayer !!!).

Comme vous le savez maintenant (puisque vous avez lu le premier article), je garde une enfant de 19 mois à son domicile à Nantes. C’est à ce moment-là que je me suis rendue compte qu’il existe très peu de choses pour les moins de 3 ans. Mon envie était de pouvoir l’ouvrir sur l’extérieur et lui proposer de nouvelles activités. Mais j’ai très vite été confrontée à des ateliers et évènements pour les plus grands. Il est vrai que l’activité libre est primordiale pour son développement. Il est vrai aussi qu’elle a besoin de repères. Mais tout de même, lorsque l’on s’occupe de jeunes enfants (en tant que parent ou non), on a besoin de partager, d’échanger, de découvrir, de s’informer…. Il y a des lieux, bien sûr, et puis des ateliers aussi (qui pourraient être encore plus nombreux et diversifiés) ou encore des restaurants. Mais on ne les connaît pas toujours !!

Et bien, c’est de tout cela dont je vous parlerais dans mon blog. Et bien plus encore !!!! Mam’zelle rêve a pleins de choses à vous faire découvrir et vous réserve des surprises, soyez patients….

Et un blog, c’est tellement mieux lorsque ça vit et que ça se partage. Alors, j’attends vos idées, avis, échanges….